Tatouage Japonais : découvre cet art traditionnel

Pendant longtemps, les rangs sociaux ont été différenciés à travers les vêtements ou encore le mode de vie. Mais l’une des manières les plus efficaces de reconnaître à quelle classe appartenait un individu restait de marquer le corps par des symboles. Depuis, c’est devenu un moyen esthétique de se différencier, la symbolique sociale est moins présente même si elle persiste encore dans certains cas. Avec cette évolution, chaque style de tatouage a changé. Par exemple, le tatouage japonais est en est une forme traditionnelle qui a su évolué quand il le fallait. Aujourd’hui, on se penche sur l’histoire de dessin nippon pour que tu puisses comprendre sa signification.

L’histoire du tatouage japonais

Ses origines

Le tatouage japonais est aussi ancien que le pays lui-même. En effet, ce serait les Aïnous, premier peuple du Japon, qui serait à l’origine de cet art traditionnel. Selon de nombreuses recherches archéologiques, ils se dessinaient sur le corps pour se protéger des mauvais esprits, mais aussi pour se différencier socialement. Par exemple, les femmes avaient le bord de la bouche tatoué pour signifier qu’elles étaient déjà mariées. De même, les hommes cherchaient à se démarquer d’un clan ou d’un métier.

tatouage-japonais

Avec le temps et l’apparition du bouddhisme au pays du soleil levant, le tatouage japonais était assimilé à un acte barbe. Sa mauvaise réputation l’a transformé en un symbole de punition puisqu’à partir de ce moment-là, les autorités ont commencé à tatouer les criminels pour les punir de leurs actes. Elles leur dessinaient un cercle indélébile sur le bras ou le front.

tatouage-japonais-homme

A partir du XVIIe siècle, pendant l’ère Edo, le tatouage japonais a commencé à avoir des codes afin de différencier deux formes de dessins : celui réservé aux criminels et celui réalisé pour son côté noble. Ce dernier consistait en un art décoratif et en un symbole d’union. Avec le développement de ces deux formes, les techniques d’impression ont aussi évolué rapidement. Cependant, malgré cet essor, le dessin nippon restait controversé car la symbolique négative demeurait dans l’esprit collectif.

Son influence dans l’ère moderne

Lorsque le Japon décida de s’ouvrir sur l’occident, il limita l’utilisation du tatouage japonais aux criminels et hors-la-loi. Cela n’empêcha pas les voyageurs occidentaux d’être pris de fascination pour cette pratique. Etant prohibé, il se pratiquait alors dans le plus grand secret jusqu’à sa légalisation en 1945. Malgré la fin du symbole punitif, certains criminels, comme les Yakuzas, ont continué de l’utiliser en tant que tel ce qui façonna son image négative.

tatouage-japonais-dragon

Pour les criminels qui ont continué de l’utiliser, le tatouage japonais représentait un rituel important et une véritable fierté. Chaque clan avait un signe différent de tatouer sur son corps, à l’image des armoiries du Moyen-Age. Avec cette marque, chaque malfaiteur revendique son appartenance et jure fidélité à son clan.

Le tatouage japonais actuellement

A cause de son passé négatif, le tatouage japonais est moins répandu dans son pays d’origine que dans les pays occidentaux. Cependant, certains citoyens nippons se laissent tenter par ce style. Par exemple, certains ont sur leur corps un dessin entier qui nécessite plusieurs années de travail, c’est ce que l’on appelle le irezumi.

tatouage-japonais-dos

Il est conçu selon des techniques traditionnelles qui demandent beaucoup de maîtrise et d’expérience. Généralement, le tatouage japonais est réalisé par des artistes qui ont bénéficié d’un très long apprentissage. Ils doivent maîtriser le nettoyage et la conception de leur matériel, ou même la fabrication de leur propre encre.

Les techniques du tatouage japonais

Si tu es attiré par ce genre de dessin, il faut que tu sache que la technique traditionnelle est assez douloureuse. En effet, pour que l’encre pénètre la peau, les artistes tatoueurs utilisent de multiples aiguilles fixées sur un bâton en bambou ou en acier inoxydable. Pour certains modèles, la réalisation peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années.

Les formes représentées sur un tatouage japonais

Comme pour chaque style de dessin, le tattoo japonais possède des formes et des motifs particuliers propres à son histoire. Dans le cas du marquage nippon, les images ont toujours une signification bien précise. Par exemple, la carpe koï, symbole du pays, représente le courage tandis que la fleur de cerisier sert à démontrer le caractère éphémère de la vie. Parmi les formes récurrentes, on trouve aussi le chrysanthème qui témoigne d’une certaine détermination, ou encore la pivoine pour la richesse.

tatouage-japonais-carpe-koi

Si tu es tenté par le tatouage japonais, tu dois savoir que peu d’artistes utilisent les techniques traditionnelles puisque c’est un art réservé par quelques initiés au Japon. En revanche, les images symboliques sont disponibles chez la plupart des tatoueurs.