Le Barbier des Rues : un philanthrope au service de son prochain

Tu as peut être déjà entendu parlé de ce nouveau Barbier qui sévit depuis quelques années à Melbourne en Australie. Le concept est unique, gratuit, humain. Effectivement Nasir Sobhani, nouveau coiffeur, ancien SDF consacre son temps libre à venir en aide aux gens de la rue et ce de la meilleure manière qu’il puisse le faire : en leur coupant les cheveux et leur taillant la barbe. L’objectif ? Redonner à ces personnes une estime de soi parfois oubliée ou perdue, dans une société où l’apparence est placée au centre de chaque rapport social et professionnel.

Nasir Sobhani est le Barbier des Rues

Nasir Sobhani est un ancien SDF australien qui a réussit à s’échapper de ses vieux démons de la drogue et de l’alcool. Généralement les hommes dans l’impasse trouvent deux issues : la foi en une religion et un dieu ou alors la violence et le suicide. Pour lui la solution a été une révélation, une passion : celle de devenir barbier. Selon lui un barbier c’est autre chose qu’un simple coiffeur. Un barbier se doit d’être au courant des choses, pouvoir recevoir un client à 9h du matin et lui parler des actualités de la matinée, quelqu’un avec qui on puisse avoir une discussion construite et pertinente.

La Barbier des Rues en Australie

Nasir Sobhani a donc ouvert son premier Shop Barbier au sein duquel il travaille du lundi au vendredi. Cela a été pour lui un début d’accomplissement, Cela a été pour lui un début d’accomplissement, Maslow aurait vu ça d’un bon oeil… Mais cela ne lui suffisait pas, ce barbier ne se voyait pas tourner les talons à son passé. Une idée lui est donc venue, celle d’aller à la rencontre de ses anciens voisins de la rue pour leur rendre un service qui peut paraître dérisoire mais qui dans le fond est un acte  d’humanisme profond : leur proposer une coupe de cheveux et taille de barbe gratuitement.

Un client du Barbier des Rues

On ne peut s’imaginer la puissance d’un tel acte aux yeux de SDF. Ces derniers se sentant abandonnés de la société, délaissés et à la dérive voient en ce barbier des rues une forme d’estime d’eux-mêmes. Le Barbier des Rues appellera cette démarche la « Clean Cut Clean Start » (de l’anglais : Nouvelle coupe pour un nouveau départ »). Égayer même un tant soit peu la vie de son prochain dans le besoin est devenu pour lui une libération, un soulagement qui lui permet chaque jour de se regarder dans le miroir et encense sa vie.

Un court-métrage sous forme de documentaire a été tourné par le site PLGRM qui suit le jeune barbier des rues dans un portrait émouvant.

Reportage sur Le Barbier des Rues

Tu pourras également retrouver Nasir Sobhani dans un Compte Instagram sur lequel il présente chacune des personnes qu’il rase. Il parle brièvement de chacun d’entre eux, leurs addictions, leurs parcours, leurs familles, une petite anecdote, un morceau de musique préféré… N’importe quel détail pouvant leur redonner un brin d’espoir et sa manière à lui de garder une trace éternelle de chacun d’entre eux.

Nasir Sobhani le Barbier des Rues

Le Barbier des Rues en action

Client du Barbier des Rues AVANT - APRÈS

Le Barbier des Rues au travail

Autre Client du Barbier des Rues

Une cliente du Barbier des Rues